News

4 Seasons bike park – NYONS

Comment est né l’idée de créer un bikepark ici ?

Pendant des années avec notre association Les Tontons Riders, on a organisé un évènement marquant le début de l’été à Nyons : La Digue Jam. C’était un gros week-end avec contest de BMX, skate et roller sur le skatepark de la digue, il y avait aussi du dirt BMX et VTT et des rotations gratuites en VTT sur l’ancien tracé de descente.

Les dernières années, cet évènement brassait plus de 2000 personnes… Et puis en prenant de l’âge, on a un peu lâché nos BMX, on s’est plus tournés vers le VTT et on s’est dit : « hooo les gars, on travaille toute l’année à préparer la Digue Jam, on y passe une énergie folle pour 2 jours de sport/fiesta, alors pourquoi ne pas se lancer sur un autre projet qui fonctionnerait sur l’année entière ? L’idée du 4 Seasons Bikepark est née ainsi…

Est-ce que vous pouvez nous raconter les démarches pour la création du bike-park ?

Les démarches ont été nombreuses et assez complexes mais on a d’abord bénéficié du soutien de la Mairie de Nyons sûrement dû aux organisations réussies de la Digue Jam par le passé.
Une fois l’idée du projet lancée, on est parti dans les demandes d’autorisations de passages (donc un travail de recherche sur le cadastre), le conventionnement des tracés avec la mairie ou les propriétaires, mais aussi avec l’ONF qui gère la forêt. En parallèle, on a fait des demandes de subventions communales, départementales, et régionales via l’association et on a réussi à amasser assez d’argent pour permettre à David de passer 16 mois dans la minipelle ou avec la pelle et le râteau, du lundi au vendredi, pour tracer les pistes avec les copains de l’association ou non, mais tous bénévoles (qui venaient aussi le week-end).
… Ça fait un sacré chantier, qui a coûté le prix d’une petit pumptrack ! C’est notre fierté et le reflet de notre état d’esprit ! 
Ensuite, il a fallu assurer le spot, ou plutôt nous assurer nous, via l’association… Ça nous coûte un peu d’argent.
Avant l’inauguration du bikepark, on a aussi réalisé un plan de secours des pistes, avec un panneautage complet des tracés (au GPS) qu’on a donné aux pompiers de Nyons.
Et puis a aussi mis en place un petit site internet, avec la centrale de paiement en ligne, pour que les riders puissent prendre leurs adhésions à la journée ou à l’année (de juin à juin). Attention, on parle d’adhésion et pas vraiment de forfait car en fait vous adhérez à notre association à la journée ou à l’année, pour pouvoir rouler chez nous. Et oui, c’est le fait de notre fonctionnement associatif et bénévole !

Un des membres actifs de l’orga s’entretient avec un jeune descendeur en devenir.

Aujourd’hui vous avez combien de pistes, et quand est-ce qu’elles ont été créés ?

On en est à notre 3è saison de fonctionnement et on compte 4 pistes avec toutes des départs et des arrivées communes, pour un dénivelé de 430m:

la bleue et la rouge qui sont très « typées bikepark » (comme en stations), avec des gros virages relevés, des sauts, de la vitesse. La bleue ne compte que des tables alors que sur la rouge les sauts sont plus diversifiés et engagés. Ces 2 pistes se rejoignent dans leur partie centrale (sur une section très rapide), avant de se re-séparer. La dernière partie de la rouge est presque « slopestyle » (step-down, table, step-up, table à tricks).

l’Enduro « V-Brake », qu’on a pioché de haut en bas, et qui est en fait un tracé très pentu et technique vu qu’il y a pas mal de passages en dévers, des épingles. Évidemment, si on l’a appelé comme ça, c’est parce que sur cette piste, on passe pas mal de temps à freiner (et on ne monte jamais !).
Il y a une petite variante sur le milieu de la piste.

la Noire « Bernie » est elle aussi un tracé naturel, pioché et pour tout te dire, on l’a fait pendant le 3è confinement. Elle débute dans la pente sur la crête de la montagne, avec 2 sauts naturels de rochers, puis une partie sinueuse qu’on a terrassé dans les bois, puis le confinement s’est terminé alors on a décidé de tracer droit dans la pente, vraiment !

Le bas de la piste rouge, avec un beau suicide!

Cet hiver, vous avez vu presque tous les meilleurs world cupers français chez vous, qui est venu alors 😊 ?

Pffffiiooouuu, bah ouais c’est cool parce que dès qu’on met des images de nos stars de la DH sur nos pages, ça crédibilise un peu notre travail en très très très grande partie bénévole. Je te fais la start-list de la coupe du monde de Nyons, Marine Cabirou, Camille Balanche, Morgane Charre, Mathilde Bernard, Benoit Coulanges, Loris Vergier, Remi Thirion, Max Harstenstern, Thomas Estaque & Hugo Frixtalon et puis quelques enduristes comme Adrien Dailly ou encore Kevin Miguel.
Mais on va t’avouer un truc, on se régale à voir passer nos stars de la DH sur nos pistes, mais on adore aussi voir les gamins de l’école de VTT du mercredi après-midi qui ont la banane à chaque sortie. On ne fait pas de piste verte parce qu’on ne veut pas attirer une clientèle trop « débutante » et notre bleue permet de bien s’amuser pour quelqu’un qui a un petit « bagage » en VTT. On est contents de voir tous les riders chez nous.

Et vous avez des projets, j’ai vu qu’il y’avait pas mal de coups de pelleteuse en cours ?

Non, en réalité il n’y a pas tant de coups de pelleteuse puisqu’elle n’avait pas servie depuis 2 ans et demi. On tient à le dire parce que certains, qui regardent les réseaux sociaux, pourraient s’imaginer qu’on fait des trous dans la montagne en permanence.
Mais oui, on en a mis quelques-uns sur cette fin décembre, début du mois de janvier parce qu’on voudrait refaire la partie centrale de la bleue/rouge qui, après ces 2 ans et demi d’exploitation, nous parait trop rapide (même si certains adorent vu que c’est un des seuls bikeparks de France où ça roule aussi vite). Le souci, c’est que pour amener la mini-pelle jusque là, il faut la descendre à travers la forêt, alors on a décidé de créer une nouvelle petite variante bleue (au niveau de la seconde partie) sur laquelle on avance et qui amènera la minipelle là où on souhaitait initialement travailler.
David a déjà travaillé 16 journées avec l’aide ponctuelle de Julien, Yann, Fafi et Maurice et on espère que la minipelle sera dans la partie centrale des pistes au printemps. On va essayer de tracer quelques virages et sauts supplémentaires dans ce long dévers. Ça ne va pas être simple mais David a les lignes en tête et il sait plutôt faire.
Ce serait pas mal, aussi, de rajouter 2-3 virages dans la partie basse de la Noire… On y pense ! haha

Si demain un de nos lecteurs veut venir comment ça se passe (tarif, accès, remontées ?)

Alors, ça commence à bien rentrer dans la tête de 99% des riders qui viennent chez nous… En fait, tout est expliqué dans 100% de nos publications facebook et instagram. Il faut juste les lire alors on profite de cette interview pour le réécrire encore :
POUR POUVOIR ROULER CHEZ NOUS, il te faut au choix:
—> Le FORFAIT/ADHÉSION À L’ANNÉE (de juin 2021 à juin 2022) pour 40€ sur https://www.4seasonsbikepark.fr/
—> Le FORFAIT JOURNÉE pour 10€ sur https://www.4seasonsbikepark.fr/

———————————————–

Tu peux aussi venir rouler en prenant ton forfait/adhésion journée ou à l’année 2021-2022 au magasin LE COIN DU VELO, 52 Avenue Henri Rochier, 26110 Nyons // 04 75 28 40 68

———————————————–

PENSE BIEN A NOUS ENVOYER LES DOCUMENTS D’INSCRIPTION PAR MAIL QUAND TU ACHÈTES TON FORFAIT/ADHÉSION A L’ANNÉE EN LIGNE (POUR L’ASSURANCE). CE FORFAIT/ADHÉSION COURE DE JUIN 2021 A JUIN 2022.

———————————————–

—> Le départ et l’arrivée communes des pistes de DH et d’Enduro sont sur la route de Pied de Garde Grosse.

—> 430m de dénivelé pour 2,5km à 4,2km de pistes suivant les tracés.

—> Pas d’horaires, tu roules quand tu veux chez nous, même la nuit si tu as envie.

—> Soit tu montes à la pédale par la route, soit tu t’organises avec tes copains/copines pour faire les rotations, soit tu contactes Baronnies Bike pour voir s’il y a des sessions 06 78 61 46 31

—> Fonctionnement associatif. On n’est QUE DES BÉNÉVOLES !

Pour les 1% qui ne comprennent pas, ou plutôt qui font exprès de ne pas comprendre… C’est triste pour eux… On ne voudrait pas avoir leur mentalité et ils se font une mauvaise pub dans le petit monde fermé du VTT (surtout qu’il s’agit régulièrement de compétiteurs de bon niveau).
On rajoute une dernière chose : MERCI DE CONDUIRE TRANQUILLEMENT SUR LA ROUTE … Elle n’est pas à nous !