Brioude le 52 ème état!

Brioude le 52 ème état de l’Amérique de la World Cup

Il y’a deux semaines tu te connectes sur le Facebook de l’événement et là … bim une liste de pilotes world cup, 2 groupes de roulage, bref c’est un peu l’Amérique! (d’où le 52ème état 😉 )
Le Max Chanel et la famille Pierron travaille depuis des mois à mettre des coups de pioche sur la petite colline de la Petite Nice de Haute-Loire (oui oui, tous les pilotes des navettes nous l’ont sorti, on était dans un climat sud tropical en haute loire, qui vaut à Brioude de s’appeler la petite nice, on vous laissera seul juge du bien fondé de cette réputation 🙂 )

Samedi, tout le monde est chaud comme une baraque pour rouler, et montrer au copain, comme il ne s’est pas, mais alors pas du tout entrainé cet hiver! Et ça tombe bien, parce que niveau rotation, ça tourne comme une horloge suisse, Beber avec son beau camion rouge 2 temps diesel qui a une conso d’huile équivalente à celle de jaune dans le PMU locale, s’amuse comme un petit fou à grand coup de drift dans l’aire des navettes, pour te remonter plus rapidement que le télésiège des derniers J.O

Pendant ce temps là, la piste s’assèche, normal avec le climat des tropiques me direz vous, et les pilotes s’enjaillent sur les nombreuses doubles du parcours.
Le public est présent en masse, et s’éclate comme un fou à la réception d’un gap de souche, avec virage en coude qui offrira quelques belles ratasses.

Le dimanche warm-up à 8h, ça pique, mais quasi tout le monde fait une ou deux rotations, c’est le début de la saison, beaucoup profitent de ce weekend pour découvrir les nouveaux vélos, comme le team Dorval, qui se la joue façon Danny Hart sur des Saracens flambants!
10h début de la première manche, les minimes se jettent, et tout le monde est scotché par la beauté du maillot de Florent Dalvet qui remporte cette catégorie! Le styliste de chez Desigual débarque dans la foulée, pour exporter le modèle all around the world :).
La bagarre dans les top guns de la world cup fait rage, Thomas Attaque claque le premier gros temps, puis vient la fratrie Pierron, et c’est Amaury qui va réellement affoler les compteurs, et même Ben Coulanges pourtant vainqueur l’an dernier n’arrivera pas à le fumer comme le bon saucisson du pays.
L’aprem, une petite perturbation venant de l’Afrique du Nord vient frapper Nice, et les chronos en resteront là!

Un Immense bravo à toute l’équipe de l’orga, qui a réussi le tour de force de trouver 70 bénévoles pour organiser cette belle course, et merci aussi à Seb Beaudon et 2-3 collègues, qui ont réussi à sauver les meubles de la commission Rhône-Alpes pour permettre à la course de se dérouler.

Le padre n’ayant pas fait le déplacement, vous trouverez les superbes photos des collègues

— > Photos VTT DH 

–> Lolo Photo 

–> Corentin Photographe 

Antoine Dumont la légende lyonnaise
Les sauts de la fin de parcours toujours très spectaculaires
L’aprem c’était un pet plus gras 😉