Coupe Auvergne Rhône-Alpes VTT

Championnats de France Valberg

Après une édition 2019 réussie & malheureusement une édition 2020 annulée à cause du Covid, ce week-end se déroulait les championnats de france élite & master de descente à Valberg, sur une piste similaire à la coupe régionale.

On ne va pas vous mentir, on est un peu mi-figue mi-raisin ce matin, content pour B.C mais tellement déçu pour Maxime Chanel. Avec une côte à 23 pour 1, c’était encore plus beau que de parier sur une victoire de Thibault Pinot au tour de france malgré son absence au départ! Malheureusement Max a été distrait par la commissaire au poste 2 et c’est la chute à l’arrière du peleton! Pas de victoire, pas de clafouti …

Jeudi matin on est perdu complet. On est obligé de rouler en pneu sec, la piste est poussiéreuse, le soleil est là et on a oublié notre crème soleil écran total. Heureusement, vu qu’on s’est fait appeler les cachets d’aspirine tout le weekend, on ramène un bon petit orage de chez nous dans les valises le soir.


La qualif


Vendredi matin on a le droit à une heure de warm-up pour rappeler à tous ses mecs bronzés ce que c’est que de slider un peu sur la boue. La manche de placement est avancée, la hiérarchie est respectée chez les dames avec Pompom devant Mathilde Bernard & Agnès Delest. Chez les hommes, excepté Loris Vergier légèrement en retrait (6ème), les favoris sont bien présents. L’aprem rebelotte orage du seigneur de quoi laisser le temps à Agnès Delest de se mettre en bombe pour la présentation des top pilotes!


Samedi c’est race


Samedi c’est la race, on croise Sam Hill en plus costaud & plus beau #filsroutin, qui nous dit qu’on peut se lâcher autant qu’Hamilton sur l’arrière de la voiture de Verstappen, autant dire qu’on est confiant!

Les filles arrivent, on assiste à des beaux runs des 3 juniors, Lisa, Vicky & Leona qui a délaissé pour une après-midi son écharpe d’epaule … et qui remporte la catégorie pour un cheveux devant Vicky. On arrive au top 3. C’est au tour d’Agnès, qui s’est malheureusement mis un râteau de l’espace sur le road le matin, elle serre les dents et claque un superbe 3m34 qui lui assure a minima une 3ème place. Mathilde suit, le père Bernard est en apnée, on entend même plus l’accent du Ventoux c’est te dire, Mathou prend le hot seat deux secondes devant Agnès. Vin dieu c’est déjà les hommes? Ah bah non juste pompom qui met une relance de sagouin complet, qui fait un run super clean et qui claque le scratch pour 17 secondes!

Le podium féminin / Credit photo TchouckTV

Chez les hommes, c’est Thomas Estaque qui va rester un moment sur le hot seat, avant l’arrivée des lames de la world cup (Daprela, Vergier, Bruni & Coulanges). On a quand même la chance d’avoir en France 4 mecs qui ont claqué podium ou victoire sur 2020 ou 2021 sur une coupe du monde! Le niveau est dingue, mais un petit mec va venir tout perturbé avec un style d’instagrameur, c’est Antoine Vidal qui finira vice-champion pour seulement 3dixièmes, sur un BC qui aura su être plus solide que son Renault Traffic et résister à la pression pour garder sa manche.

Dernier partant B.C a su résister à la pression pour remporter un deuxième titre d’affilée
La relève est là, Hugo Marini 16ème scratch et premier cadet
Loic Bruni était un peu déçu d’être si proche du titre
Gaetan Vigé avait réalisé une prouesse à la qualif avec une 5ème place.
La piste était courte mais éprouvante avec la longue relance du départ.
Crevaison à mi-piste pour Mathéo