Crankworx, pluie, boue et gadoue

On commence malheureusement  à avoir l’habitude, mais c’est encore une fois sous la pluie que ce week-end la station haute savoyarde a accueillit les crankworx.

Après plusieurs années au sein de la station des 2 Alpes, les Gets accueillent pour la première fois les Crankworx. Les Crankworx kesako? C’est une semaine d’épreuve de vtt (dual, slopestyle, dh, pumptrack …), qui est né au Canada, avant d’être décliné en Europe et en Nouvelle Zélande depuis quelques années. Pour les Gets, accueillir un si gros event remonte à 2004, et à l’organisation des Championnats du Monde, cela fait très plaisir de voir la station se « ré »impliquer dans le VTT.

Coté descente, les organisateurs nous ont gaté. Pïnpin échauffement les getsLe départ se fait depuis le chalet de la Grande Ourse (au passage on remerciera les propriétaires très sympathiques qui ont ouvert leur resto aux riders pour que nous puissions rester au chaud, cf photo de droite).

Une centaine de mètres après le start, arrive un beau road gap d’environ 6-7m de long, s’en suit quelques belles courbes dans les prés, avant de rentrer dans la forêt pour une partie plus lente et sinueuse.

Au 3/4 de la  piste, on retrouve le pré, pour une partie qui poseracommencal 25KG d’énorme problèmes aux pilotes,
à cause de l’herbe récemment fauchée qui alourdira de plusieurs kilosles vélos des pilotes. Commençal a pesé leur vélo à 25kilos Samedi … La fin enchaine plusieurs sauts, dont les accès bien boueux, empêchèrent la majorité des pilotes de les sauter, dommage pour le spectacle.

Dimanche pour la manche finale, Crankworx retransmet en live les passages des 7 filles et des 25 garçons les plus rapides. Coté femme, c’est Morgane Charre la haute savoyarde, qui l’emporte « presque » à domicile. Chez les hommes, c’est Rémi Thirion qui claque un superbe run dans la boue, qui l’emporte devant Brendan Fairclough et Jack Moir. Fabien Barel avait claqué un superbe 4ème temps avant d’être disqualifié comme bon nombre de pilotes, après être passé involontairement sous une rubalise. Coté frenchie, Thomas Estaque finit 4ème, Melvin Pons 5ème  et Flo Payet 7ème. Belle perf’ pour ces 3  là, on espère qu’ils vont scorer dans les prochaines Coupe Du Monde. les gets speed & style

commencal 25KG
Pïnpin échauffement les gets