Les carroz : tu tires ou … tu tombes

LES CARROZ : FRENCH CHAMP 

Après un an d’absence, c’était le retour dans le bercail de Manu Hubert aux Carroz. Après les fortes pluies du début de la semaine, le jeudi premier jour de reco, a été une hécatombe! On a pas arrangé les caisses de la SECU, à la vue du nombre de tatanes qui ont bien occupé les secouristes. Pourtant d’après nos indices Roger l’infirmier n’avait rien de très sexy … c’est donc bien l’état de la piste et l’engagement des pilotes les responsables. Le lendemain la piste s’assèche, Manu monte avec la pioche pour enlever quelques cailloux et racines, dommage que les bike-patrol ne l’aient pas fait avant la course mais bon il n’est jamais trop tard pour bien faire … Ca aura au  moins eu le mérite de nous offrir un des plus beaux bêtisiers du P2V, avec pas loin de 4minutes de boite en tout genre.

L’aprem c’est manche de placement, et le moins que l’on puisse dire c’est que les temps sont très serrés chez les hommes! Payet l’emporte devant Bruni et Vergier regroupés en moins d’une seconde et demie. Chez les femmes la hierarchie semble plus limpide, Pompom devrait l’emporter devant Marine Cabirou, seule la troisième place reste indécise.

Après une nuit bien agitée pour toute la team de Vercors Chronométrage, qui a dû composer avec les cerveaux de la FFC pour savoir comment on allait caler la redif (avant, après les masters, au milieu des participants, à la fin … fin bref bravo à eux pour leur patience), tout le monde est chaud pour la FINALE.

Thib Ruf1, que l’on avait vu un peu en dedans lors des essais est le premier à descendre sous les 4 minutes. Il faudra une petite dizaine de pilote et l’arrivée de Bapiste Pierron pour déloger l’actuel champion de France. Pas de chance pour Paulette qui s’étale dans le sous-bois et ne peut rééditer sa perf de la veille et sa très belle 5ème place au scratch. Même chose pour Flo Payet qui fera parti des nombreux concurrents à aller goûter les racines des Carroz. Le seul qui a réussi à envoyer du bois, mais du vrai celui semblable à un baobab, c’est SuperLolo, qui éclate le temps d’ Amaury de 4 secondes, et lance officiellement sa saison par un magnifique maillot :). On conclura en félicitant les Master et tous les participants qui ont eu beaucoup de courage pour descendre cette piste compliquée.

Les résultats C’EST ICI / et les photos : PAR  ICI 

Thib Laly tout en style sur le hip
Seb Beaudon qui n’a pas réussi à monter sur la boite ce weekend malgré les encouragements de toute la famille
Ambroise Hebert qui comme de nombreux pilotes a connu des soucis mécaniques sur cette piste complétement ruinée
Valentin Chatanay du Clic Vtt, la fusée Rhonalpine ira malheureusement s’étaler dans les racines lors de la finale
Wills Pierre qui a régalé sur son Nicolai en 26 pouces. Congrats dude