Coupe Auvergne Rhône-Alpes VTT

Metamud, french cup #3

On est pas Pinkbike, mais on est obligé de se mettre à la langue de Shakespeare, vu la ribambelle de worldcupeurs étrangers qui ont décidé de venir voir ce qu’est la france des campagnes dans le Doubs ce weekend :). Même si le team Mondraker a préféré Schladming pour le retour de Brook en Europe, il y’avait le team Spé, le team Syndicate, le team Inspire, le team Dorval et quelques très bons pilotes européens.

Pour cette 3ème manche de coupe de france, le format était raccourcie puisque la course se déroulait sur 2 jours, les essais avaient lieu le samedi & la course le dimanche.

La piste était la même que l’an dernier à l’exception d’un virage dans le « raide » final qui avait été changé. Une partie haute très rapide avec quelques beaux petits sauts, un bon road gap de milieu de piste, qui renvoie sur une partie très sinueuse, puis une portion assez plane qui arrive sur la portion la plus intéressante de la piste, avec de beaux virages dans le raide, et une fin aérienne qui amène sur le centre de la station.

Le samedi après des averses matinales la piste va en s’asséchant. Les prés vont de mieux en mieux mais ça continue de glisser sévère dans les bois. Heureusement, l’équipe de Méta chapeautée par Sam Peridy n’avait pas lésiné sur les quantités de grillage à poule pour les passerelles, pour éviter les zipeeeeeetttes.

Dimanche, matin on est inquiet, on voit Philippe Diligent du team E-sunny, s’activer dans tous les sens pour retoucher les % d’indice de performance des pilotes sur son fichier excel. Il interroge, Richard l’escargot & Roberta la limace sur les perfs des pilotes sous la boue, pour être sûr d’avoir la bonne grille au PMU de la DH. Il est tellement obnubilé par son tiercé gagnant qu’il ne se rend pas compte du passage en voiture sans permis de Théo Goutaudier à la conduite plus qu’hésitante!

Côté race, on se dit que Loris a bien fait de faire un tour à la maison de retraite « sunshine for aging people » et de sortir papi Peat, quand on voit le Stevie du haut de ses 45 balais claquer le meilleur temps 2 secondes devant le meilleur temps actuel sur le premier inter’. Même Eric Davaine a le souffle coupé et prend le temps de se péter une corde vocale entre deux annonces Covid & restriction d’eau. Malheureusement une crevaison en fin de piste prive Steve d’un probable top 5.

En haut dans la cabane de départ, les sudistes sont violet … il fait 8 degrés, il pleut et ils interrogent les locaux sur la probabilité d’une averse de neige avant leur départ. Ben Coulanges sûrement plus habitué au froid est le premier des top gun à claquer un chrono sous les 3m45. Loic suit ensuite mais échoue d’un cheveu sur le temps de Benoit. Loic avouera avoir eu du mal à trouver le rythme sur cette piste assez spécifique. Son pote sud-africain greg minaar vient claquer un superbe 3m42 qui devrait l’assurer du podium. Tout le monde retient son souffle en attendant le passage de la patrouille Vergier de France, qui améliore encore son temps de la manche de placement et vient claquer 7 secondes à Greg Minaar, ça frôle l’insolence! Félicitations à Loris qui a survolé ce weekend et à Camille Balanche pour sa victoire chez les dames devant Monika & Veronika Widmann.

On croise les doigts pour qu’on puisse finir la saison aux Orres dans deux semaines, on l’espère avec une météo plus clémente.

Lien photo biker38 (n’oubliez pas de mentionner le photographe)

Encore un sacré coup de guidon pour Steve Peat !
Clairement l’objet indispensable du weekend –> le masque Roll-off
Les conditions étaient dantesques dimanche, ici Leo Guichard des Arcs
Loic Bruni qui a su accorder beaucoup de temps à ses nombreux fans pour des autographes
Une autre légende elle aussi en V10 mais pas dans le team syndicate Nicolas Constantin
Julien Robert le sympathique organisateur de la course de la grande combe
Thalasso made in Jura
Jérémy Nicon sur le saut d’arrivée