Coupe Auvergne Rhône-Alpes VTT

Oldschool monday

Oldschool monday c’est le nom d’une série d’article visant à se remémorer des courses qui malheureusement ne font plus parties du calendrier des courses de dh, mais qui à l’époque envoyaient sacrément du bois. Puis ça sera aussi l’occasion de se fouttre de la gueule de la dégaine de tes potes il y’a 10 ans.

Et on démarre par Brouilly.

Brouilly tous les alcoolos apprentis rideurs adoraient cette course. Déjà, histoire de les appâter t’avais le droit dès l’inscription à ta première bouteille. A l’époque c’était une autre mentalité, les gamins ne courraient pas pour gagner un gel isostar ou un mois gratuit à une application de muscu online, par contre remporter une caisse de Brouilly le dimanche quand tu montais sur le podium, alors là, y’avait du monde pour relancer sur les transitions bien plates entre les vignes.

Brouilly c’est une histoire de famille :

Celle de la famille Piret, oncle, frère, tante, arrière tata, toute la famille était sur le front pour proposer une organisation digne de ce nom. Brouilly c’était la première course de la saison, tu serrais les dernières vis de ton bike le vendredi soir, et le samedi tu roulais avec un multi-outil dans la poche. Enfin qui dit première course dit sacré plateau, Remy Thirion, Maxime Rémy, les Ruffins, Pierre Charles Georges, y’avait tout le monde à Brouilly ! 412 participants pour la dernière édition, t’imagines !!!

La piste :

Bon on était pas sur un dénivelé de Champéry, c’était même un peu plat, mais honnêtement pour un début de saison c’était pas mal, et ça t’évitait de prendre la minute par un top gun de la world cup. La première partie était technique et se finissait par la fameuse double avec l’apparition des premiers whips. Ensuite c’est un peu comme si t’avais le Covid, tu pars sur une apnée de trente secondes sur la longue relance pour atteindre le deuxième petit bois, et enfin c’est l’arrivée au milieu des vignes pour finir avec Dédé le boulanger qui gentiment te fourrait un pain aux figues dans la gueule dès que t’avais enlevé ton casque. Non Brouilly c’était quelque chose, mais après 16 éditions et toujours plus de contraintes d’organisation, malheureusement tout s’est arrêté !

la Vidéo d’une des dernières édition : https://www.zapiks.fr/16ieme-descente-du-mont-brou.html

Premier dossier pour Benoit Coulanges qui pétait le style sur son commençal rouge
La dalle du départ
La double de Brouilly qui marquait le début de la grande relance
Remy Thiron lors de son époque Labyrinth
Brouilly ça passait même en semi-rigide !
A cette époque Lucas Duparcq courrait encore !
Joris Bigoni qui avait remporté l’épreuve cette année là!
La vue sur les fameuses vignes du beaujolais
Nicolas Constantin sur son beau 24 pouces
Gaetan Varnière qui avait enfin trouvé un vélo résistant à son pilotage tout en finesse