Quel avenir pour les Coupes de France?

Quel avenir pour les Coupes de France?

septembre 20, 2018 Non Par biker38

Quel avenir pour les Coupes de France?

Le titre peut paraître provocateur, mais le but de cet article est de faire réfléchir et réagir.

Depuis plusieurs années, les coupes de france de vtt dh ne vont pas très bien et les signaux sont visibles : calendrier appauvri, nombre de pilotes en baisse, plus d’élites sur les coupes de france … (NB : cet article traite uniquement des coupes de France, les championnats sont eux mieux lotis à plus d’un niveau)

Alors comment expliquer ça?

  • La fin de la commission dh nationale : Si l’on doit trouver un début dans notre histoire proche, on peut estimer que tout a débuté par un étouffement du groupe de travail d’une commission dh nationale, dans laquelle la majeure partie des teams managers étaient présents ainsi que quelques organisateurs. Même si elle était plus ou moins écoutée par les aristocrates dans leur bureau en verre parisien, elle avait au moins le mérite d’être là, et de faire des propositions à la FFC pour améliorer le calendrier et l’organisation d’une manière générale.

 

  • La communication : Ensuite, on a eu en 2017, une éclipse de communication digitale. Sur chaque coupe de france Lucas Stanus, venait en l’échange d’un petit chèque, filmer, et relayer sur les réseaux sociaux les coupes. Cela avait au moins le mérite de montrer un « semblant » de retombée aux stations qui dépensent des  sommes très importantes pour une coupe de france. Depuis plus rien, excepté des cam embarquées du P2V … Beaucoup d’office de tourisme ont des trackers d’audience, pour compter le nombre de #, le nombre d’article en lien avec l’event, les pics de vues sur les sites et clairement aujourd’hui, je ne voudrai pas être le gars qui justifie chaque année du retour sur investissement au directeur de la station :(.

 

  • Le classement team toutes catégories : 2017 marque aussi la fusion des classements teams, qui en tant que team manager a le don de te décourager avant même de débuter une saison. T’imagines, c’est un peu comme si tu prenais le départ d’un rallye automobile avec une antique 205 GTI, qu’au moment où tu prenais ta licence, on te classait en véhicule historique, puis qu’au final, t’étais classé avec les WRC de Ogier et Neuville … Le classement des teams DN (division nationale), avait pour mérite, de permettre à des petites structures, de montrer à la boulangerie du coin, qui avait bien voulu lâcher 300€, qu’ils avaient réalisé un podium national et que leur projet était une superbe  aventure. Aujourd’hui impossible, plus de podiums DN, tu es classé avec les teams marques, qui ont des budgets proche des 100 000€.

 

  • Le calendrier :   Le calendrier des évènements nationaux doit être fourni à l’UCI avant chaque fin d’année par la FFC. Mais pour de multiples raisons, la FFC bloque des dates factices, vu qu’elle même n’a pas le calendrier. Résultat, parfois jusqu’à début  avril (ça a notamment été le  cas  en 2017), les calendriers peuvent bouger. Je te laisse imaginer comme c’est pratique quand tu gères un team, qu’il faut réserver les logements, prévoir les calendriers des entraînements 6 mois à  l’avance ..

On passera sous silence quelques points mineurs comme la vitesse des remontées mécaniques et la qualité de la piste proposée, qui sont sûrement les deux critères les plus importants pour les pilotes.

 

Alors pourquoi nous sommes inquiets ?

Dans 3 semaines c’est le Roc d’ Azur, ça pourrait être une formidable plateforme de communication pour annoncer un calendrier, ne vous inquiétez pas il n’en sera rien. Par contre on pourrait avoir des annonces sur des teams nationaux, qui se rapprocheront de plus en plus de la structure de teams internationaux, et c’est bien normal, tu ne peux pas concurrencer redbullTV, avec une photo sur un article de biker38.com à brassac :). Les petits teams, écœurés par le manque de médiatisation, d’écoute de la part des officiels vont petit à petit s’épuiser… et c’est là où la FFC commet une erreur. Il faut choyer les teams, si tu as des teams fidèles, tu es à même d’annoncer aux stations un nombre de coureurs mini pour chaque événement, tu récupères presque 2000€ d’affiliation/team chaque année, tu as des bénévoles motivés qui font avancer ton sport, qui le médiatisent, qui attireront de nouveaux pilotes, ce qui permettra de pérenniser le calendrier à long terme.

La morale de l’histoire? Prions que nos politiques puissent un jour comprendre tout cela, mais d’ici là ne boude surtout pas les courses régionales, parce qu’eux n’ont pas un rond, travaillent 3 mois sur la piste, tu fais 6 à 15 descentes en une journée de recos, tu as des lots dans chaque catégorie, et tu n’as pas lâché 2000€ d’inscription team.

Serre-Chevalier avait été une des plus belles coupe de France : Beau temps, piste superbe, remontées qui débitent, live timing ok, c’est surement la dernière très belle surprise sur une coupe de france de dh(saison 2016 …)

Méribel 2016 : Piste de feu, orga au top, une station que 100% des pilotes voudraient revoir au calendrier …

Les vidéos ne sont malheureusement pas légion, pourtant notre sport reste un sport visuel