Coupe Auvergne Rhône-Alpes VTT

Une finale en ORRES

Le jeu de mot était facile, encore fallait-il que l’orga soit au niveau du titre, et pour le coup les Orres ont plus qu’assuré.

La piste mixait des parties spécialement aménagées pour la coupe de france et certaines parties de piste permanente, sans pour autant tomber dans le travers de l’autoroute à piste bleue. Le haut était magnifique avec un choix de trajectoires importants et une belle pente. Plus bas, un énorme pierrier créé pour l’occasion, aura eu raison de l’épaule de Gael Pecoul. Par contre la déception est grande, on a pas eu le droit aux 35 rappels du « j’ai une butée à l’épaule » que l’on raconte dorénavant dans tous les stages de secourisme du côté d’ Aussois depuis 2017.

Côté race, le plateau était plus fourni que ton plateau Mcdo dimanche soir. Comme tout au long de cette année, les pilotes de la coupe du monde faute de course nationales & internationales ont décidé de participer aux coupes de france. Le team Canyon, Specialized et UR Polygon avaient rejoint la liste des internationaux sur cette belle finale.

Après une journée d’essai (on était sur le format mimi mathy de coupe de france sur 2 jours), le dimanche, seul daniel le marabout était capable de prédire le podium avec un tel niveau. Les français sont en forme mais c’est Finn Iles le premier qui dégoupille vraiment en collant un bel écart aux meilleurs nationaux, seul Loic arrive à lui damner le pion sur cette manche de placement. Chez les femmes la concurrence est rude avec la championne du monde et les 2 premières de la coupe du monde 2019. Pompon arrive à remporter cette manche de placement, mais tout reste à refaire l’après-midi.

L’apres-midi les temps s’améliorent, malgré une piste de plus en plus glissante. Daprela est le premier des top guns à améliorer son chrono, et se permet même de battre le temps de la manche de placement de Loic! Il reste près de 10 coureurs sur le hot seat, jusqu’au passage de Finn Iles qui bat d’une seconde son temps. Loic n’a pas le choix si il veut se rassurer et gagner sa première coupe de france, il doit améliorer. Mais ce weekend on a retrouvé le Loic impérial que l’on connait, il donne l’impression de ne pas forcer, mais c’est ultra efficace et il améliore son temps de 2 secondes pour finalement l’emporter. C’est de très bonne augure pour les championnats du monde, sûrement la seule course internationale pour la saison 2020 …

Chez les dames Myriam semble un cran au-dessus, en collant 5 secondes à Marine Cabirou et Tracey Hannah qui pour une reprise de la compétition, parait assez en forme. On a une pensée toute particulière pour Laura Peythieu qui cherchait des sensations plus fortes qu’une simple descente aux Orres et s’est offert un tour d’hélico et quelques shots d’oxygène. Courage revient forte.

C’est donc la conclusion d’une très belle saison de coupe de France, on aura l’occasion d’en reparler pendant les longues soirées d’hiver :).

Rendez vous à MANIGOD le 26-27 Septembre :). –> Les infos sur la course

Lien photos Guillaume Renault / F2.8

Loic Bruni beau vainqueur ce weekend / Credit photo @F2.8 Photo
Daprela beau 3ème ce weekend / Credit photo @F2.8 Photo
Le pierrier artificel qui aura fait du dégat / Credit photo guillaume renault
Troy Brosnan avait lui aussi fait le déplacement / Credit photo guillaume renault
Anthony Chirossel sur une des marches / Credit photo F2.8
Antoine Vidal qui a fait une saison exceptionnelle en délaissant l’enduro pour la descente